numéro vert 08 05 38 38 83

Une fois n’est pas coutume, heureusement mais aujourd’hui… un « coup de gueule »… le nôtre.

Devant des attitudes qui ajoutent tant de souffrance évitable à des parents si fragilisés.

Quand il est déjà long et difficile pour eux de retrouver force et foi en la vie, et qu’une personne peut en quelques mots les anéantir, on a envie de lui renvoyer en pleine face son inhumanité, sa malveillance ou peut être juste sa bêtise. Mais ce sont des mots et une attitude hautement plus dignes que lui a opposée Elise, inspirée par l’amour de sa fille Esther, et elle a toute notre admiration :

« À toi qui t’es permis de me dire aujourd’hui que tu avais du mal à comprendre que j’ai pu reprendre le cours de ma vie, que tu trouvais cela presque dérangeant. Je sais que tu me liras puisque tu sembles te passionner pour ma vie comme tu pourrais te passionner devant les épisodes d’une série dramatique. Sache que cette image d’indifférence que je t’ai montrée, cachait en réalité un état de sidération. Je suis convaincue que le mieux aurait été de ne pas te répondre. Cependant, on ne se refait pas et il n’est pas vraiment dans ma nature de me taire.
J’aimerais que tu saches que je n’ai pas repris le cours de ma vie mais que j’ai effectivement fait le choix de vivre. De vivre pleinement. Ce choix ne s’est pas fait en un jour. La mort de ma fille m’a plongée dans une profonde douleur. J’ai souffert comme je n’aurais jamais pu imaginer que l’on puisse souffrir. J’ai pensé que cette souffrance allait me tuer. Je l’ai même espéré du plus profond de mon être. Je l’ai provoqué n’envisageant que cette issue. Parfois, ces idées reviennent rôder autour de moi, souvent à la suite d’événements anodins du quotidien. Et puis peu à peu, bien que cette douleur soit toujours aussi intense, j’ai appris à l’apprivoiser, à vivre avec. Elle fera toujours partie de ma vie mais elle ne prend plus toute la place. J’ai enfin de la place pour voir, ressentir autre chose. Ressentir, vivre l’amour inconditionnel et éternel que je partage avec ma fille. Voir que certes la vie ne m’a pas épargnée mais qu’elle m’a fait aussi le plus beau des cadeaux: être la maman d’une jeune fille exceptionnelle, d’une étoile éternelle. Une jeune fille qui a toujours fait le choix de la vie. C’est une chance, un cadeau inestimable. Ce cadeau, cet amour ne me quitte jamais et m’aide à avancer chaque jour. Cela rien, ni personne ne pourra jamais me l’enlever. La vie a mis aussi sur mon chemin des personnes extraordinaires qui ont crues en une possible résilience lorsque je traversais les moments les plus obscurs de ma vie.
Alors sache que je n’attends la compréhension et encore moins l’approbation de personne. Sache que si je te dérange cela m’importe peu. Si ne plus pouvoir te délecter de me voir me détruire t’importune, passe ton chemin. Sache enfin que malgré toute la colère mais surtout la pitié que tu m’inspires, je préférerais toujours avoir à affronter ton ignorance plutôt que de te souhaiter de pouvoir me comprendre un jour. »

Elise, la maman d’Esther 💞

massa vulputate, ut Aenean commodo ultricies adipiscing libero. Aliquam amet, dolor. dapibus
Share This