numéro vert 08 05 38 38 83

Quand on perd son enfant unique, il faut souvent beaucoup de temps avant d’arriver à regarder ou prendre dans ses bras sans souffrir l’enfant d’un autre. Le manque est si grand que la vue d’un enfant du même âge peut raviver la blessure de manière incontrôlable.

La fuite ou le repli sont des réflexes compréhensibles, nécessaires au début, mais qui, avec le temps, enkystent encore plus la souffrance.

En parvenant à ouvrir à nouveau les bras à un enfant, les parents se réouvrent à la vie et se réconcilient en quelque sorte avec elle, envoyant un signal fort d’envie et… d’en-vie. Et le plus merveilleux, c’est que les enfants semblent le sentir, les bébés arc-en-ciel tout particulièrement, en offrant des trésors d’amour et de sourires pour apprivoiser ces par’anges.

Le témoignage et les photos de Baya sont bouleversants et saisissent ces petites secondes d’éternité où une maman orpheline de son enfant s’ouvre à nouveau à la vie et à l’amour. Un immense merci Baya pour ce partage💞

« … j’avais envie de vous partagez ces quelques lignes : Lors du séjour à Gémenos avec le Point Rose samedi dernier, j’écoutais les belles paroles de Nathalie et j’étais appuyée dos contre un arbre (clin d’oeil à la sylvothérapie). Tout à coup mes yeux ont croisé ceux de la petite Garance…. elle était dans les bras de Fabienne, elle souriait. Une scène complètement banale pour beaucoup de personnes. Mais moi… mes yeux s’embrument, impossible de gérer les larmes qui coulent…et Garance qui fronce les sourcils, elle semblait ne pas comprendre ! Je me trouvais là et j’avais envie de partir en courant parce que vous savez vous quand le coeur commence à s’inonder.

Et puis Fabienne, alors qu’elle avait la tête penchée et ne me voyais pas, me dis : « Tiens, prends la. Tu verras c’est thérapeuthique ». Bien sûr, je ne voulais pas, la douleur étant là et Garance qui me regardait la ravivait. Alors j’ai essuyé mes larmes et je l’ai prise dans mes bras, oh non sans mal mais j’ai réussi !

Je l’ai tenue, j’ai regardé ces petites mains, ses petits pieds, son sourire, ses yeux, j’ai respiré son odeur….. Je voulais vous dire merci. Merci Fabienne pour ce que tu as fait. Merci à Garance, ce bébé arc en ciel… qui a mis un peu de couleur quelques instants dans mon coeur de mam’ange meurtri et merci à mes deux enfants dans l’au-delà qui me font vivre des moments extraordinaires avec de belles personnes au sein du Point rose. Pour vous ce n’est peut-être rien, mais pour moi ça veut dire beaucoup, c’est un immense pas !!!! Merci de m’avoir lue. »

ipsum id elit. sed efficitur. ut Nullam Praesent ut
Share This