Le Point rose

Actualités

Le Point rose, partenaire de l’opération Enfants sans douleur

Le Point rose a été retenu parmi les associations partenaires de l’opération Enfants sans douleur pour ne pas oublier la douleur des enfants en fin de vie et celle de leur famille et fratrie. 

Une enveloppe globale de 11 000 euros, correspondant au montant de la majoration du prix des places lors du dernier match Nice – Caen (à raison d’un euro par place achetée) doublé par le club, et bonifiée par un apport de 1000 euros du Club des Supporters niçois.

Cette année, l’opération Enfants sans douleur a tenu à associer Le Point rose parmi les associations partenaires, pour ne pas oublier la douleur des enfants en fin de vie, ni celle des fratries.  La douleur des frères et soeurs, des cousins et cousines, et des camarades de classe est immense en effet. Elle confronte de manière violente et contre-nature les enfants à l’univers terrible de la mort, à laquelle ils ne sont pas préparés, et elle les condamne à vivre avec un traumatisme conséquent et irréversible si on ne les aide pas.

Aux côtés du Point rose, l’opération Enfants sans douleur avaient retenu trois autres associations : « Loulou la Belle Vie », « Trail pour tous », « P’tit Louis », toutes réunies dans un même lieu pour la bonne cause : le bien-être d’enfants n’ayant pas les mêmes chances que les jeunes de leur âge.

Les quatre associations étaient réunies dans l’Amphithéâtre du Musée National du Sport, mercredi 20 avril, et se sont vues remettre leur chèque des mains de Papy Mendy, capitaine de l’OGC Nice et parrain de l’opération, en présence des dirigeants du club rouge et noir, et des représentants des deux partenaires et du CDS.

OGC

S’inscrivant dans le cadre du programme citoyen du club, l’action vise à soutenir les projets menés pour l’amélioration du quotidien ou les soins des enfants.  « Les actions citoyennes sont celles qui me touchent le plus dans mon rôle de président », reconnait Jean-Pierre Rivère. « A côté de l’aspect sportif, l’OGC Nice possède un rôle social important. Les victoires obtenues sur le terrain sont capitales, les batailles du quotidien vitales. A travers nos actions, nous voulons aider les enfants et les parents dans leur vie de tous les jours, nous battre avec eux et pour eux. C’est une fierté et une mission que nous entendons bien poursuivre avec pugnacité ».

Parrain de l’opération pour la 2e saison consécutive, Papy Mendy n’a pas caché son émotion au moment de prendre la parole. « J’ai des nièces et des neveux, j’ai conscience de ce que peuvent représenter les enfants. C’est la 2e année que je l’ai honneur de participer à cette opération, c’est toujours un plaisir car elle me touche beaucoup ».

L’association LE POINT ROSE était représentée par Olivia ROBORY-DEVAYE qui a témoigné par son propre vécu de l’importance d’aider les familles et les fratries après la perte d’un enfant. Elle a rappelé les enjeux du Point rose :

« Je suis très émue et très fière d’être ici pour représenter le Point Rose. Il y a une petite fille très importante qui a dit : « derrière chaque malheur se cache un petit bonheur ». Cette petite fille s’appelle Carla-Marie, elle est décédée l’an dernier d’une tumeur cérébrale à l’âge de 9 ans. Ses parents, Nathalie et Laurent, se sont retrouvés confrontés, au-delà de la souffrance, à l’inadaptation totale du milieu hospitalier. Quand il n’y a plus rien à faire pour les enfants, les parents s’entendent dire : « On ne peut rien faire. Rentrez chez vous. Débrouillez-vous ». Ca, ce n’est pas possible, ce n’est pas acceptable. Le Point Rose est là pour ça, pour mettre de la vie jusqu’au bout. Le credo de l’association, c’est « ajouter de la vie aux jours quand on ne peut pas ajouter des jours à la vie ». Il s’agit d’accompagner les enfants, les parents et les enfants qui restent. Pendant et après »

 

EnfantsSansDouleur

Ayant elle-même vécu la souffrance de ceux qu’elle appellent « les enfants qui restent », Olivia a témoigné de sa douloureuse expérience :

« Je fais partie de ces enfants qui restent. Enfant, j’ai perdu ma cousine de 6 ans de la même chose. On avait presque le même âge.
Quand on a grandi dans une famille où le sujet est tabou, où on n’en parle plus jamais et où on fait comme si rien n’avait existé, on se traîne ça comme un poids très lourd. On grandit et on devient adulte avec. Au contraire, on doit permettre aux enfants d’exprimer leurs souffrances, leurs peurs, leurs doutes, leurs questionnements« .

Au-delà de l’accompagnement, Olivia a rappelé ensuite les deux grands projets de l’association  : la mise en place d’une ligne téléphonique 24h/24h, gratuite, pour les parents, les familles qui vivraient cette même épreuve ; et surtout la création d’un centre d’accueil pour les enfants et de ressourcement pour les familles.

Merci à l’OGC Nice,

à son Club des supporters, au Lions Club et au Rotary des Alpes-Maritimes

pour leur mobilisation et leur générosité.

IMG_3007

Les articles du site internet de l’OGC Nice :

http://m.ogcnice.com/fr/actualite/26691/11-000-euros-pour-enfants-sans-douleur

http://m.ogcnice.com/fr/actualite/26695/parole-aux-associations

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *