numéro vert 08 05 38 38 83

Échange entre Nathalie et sa fille Paloma au sujet de la cérémonie d’hommage de Louca.
« – Maman, c’est mercredi la cérémonie de Louca ? Léana (sa petite sœur) va pleurer ?
– Je ne pense pas, ma chérie. Elle sera heureuse de cette cérémonie pour son grand frère et elle y aura un rôle important. Mais peut être que ses parents auront des larmes. Des larmes de tristesse et d’amour.
– Pour nous les enfants le pire est de vous voir pleurer. On a l’impression de ne pas être assez importants »

 

Des mots touchants, d’une justesse rare chez une personne d’à peine 12 ans, mais déjà éprouvée par la perte de sa sœur presqu’au même âge que Léana. Ils illustrent la difficile position des frères et sœurs des enfants défunts. Entre besoin d’exister aux yeux de leurs parents qu’ils sentent si absorbés par le chagrin et besoin de compenser et de les consoler, en inversant les rôles…💞

Les enfants qui restent nous bouleversent par leur force et leur fragilité. Ils sont si importants et ont tant besoin d’amour et de considération 💝

dapibus Aliquam sit elit. leo. Nullam ut pulvinar consectetur
Share This