numéro vert 08 05 38 38 83

Témoignage de Nathalie, la maman de Carla-Marie 💞

Il y a 4 ans s’éteignait notre petite flamme Carla-Marie. C’était à la Timone Enfant dans la nuit du 25 au 26 février, il y a 48 mois. Ce nouveau 25/26 février, je l’ai passé en communion avec toi, en me laissant guider et inspirer par toi comme toujours.

Je suis d’abord retournée au 4e étage de l’hôpital, dans le secteur protégé où on t’avait isolée il y a 4 ans. L’idée ne m’était pas venue jusqu’ici. Ou je n’avais pas osé plutôt. On se sent un peu imposteur à revenir dans ces couloirs, avec la peur que l’on nous dise qu’on n’a rien à faire là… Pourtant c’est si important le lieu du dernier souffle d’un être cher, cela devrait toujours pouvoir être un lieu sacré. A l’hôpital c’est difficile, pas vraiment imaginable. Encore moins en pédiatrie. Mais cela n’était pas difficile pour moi de revenir cette année. C’était même un besoin.

 

 

 

 

Le besoin de passer devant ta chambre et celui de déposer ces roses fushias dans cet étage, comme pour déposer un peu de toi aujourd’hui, dans ce service qui n’a connu que ta fin de vie.

Alors au moment d’entrer dans la salle des parents pour y déposer mes fleurs, je m’aperçois qu’un code est exigé à l’entrée. J’avais oublié ce code… Bien embêtée, ne sachant où ailleurs que dans la salle des parents je pourrais déposer mes fleurs je me résous à demander timidement le code d’entrée à une infirmière qui passe dans le couloir. Elle me répond très naturellement C 18 06. Le 18/06, le jour de naissance de Carla-Marie. Quelle ironie du destin me fait me rendre le jour de sa mort dans cette salle verrouillée avec le jour de sa naissance? L’ironie du destin ou mon espiègle Carla-Marie ? Je l’imagine me faire la leçon… Et oui maman, la mort, la naissance ne sont peut être pas si éloignées… et si la mort n’était en fait qu’une autre forme de naissance ?

Je repars après avoir déposé quelques étoiles roses au pied de la porte de « ta » chambre qui abrite hélas une autre petite fille, pour lui apporter à elle et sa famille un peu de notre amour et la chance que tu n’as pas eue.

Puis c’est tout en haut de la Sainte-Victoire que j’ai envie de te retrouver. Pour y voir le soleil se coucher et s’éteindre lui aussi. Je monte par le chemin le plus rapide pour être sûre d’avoir le temps de m’installer confortablement aux pieds de la Croix.

Il fait froid mais la lumière me réchauffe le cœur.

Je lâche mon ballon coeur rose, accroché à mon sac à dos pendant la montée, dans cette lumière dorée et le regarde virevolter haut dans le ciel.

Puis le soleil s’éteint, le vent se fait glacial et les pierres grises. Je suis toujours aussi incrédule devant la vitesse à laquelle le soleil disparaît et la nature se transforme. Je revois la vie quitter ton petit corps à ton dernier souffle… La disparition de la vie est aussi brutale et visible quand elle quitte un corps. Je me souviens avoir pensé que la vie devait forcément aller ailleurs et être bien plus qu’un cœur qui bat, pour ajouter autant à un simple corps.

Alors je t’ai parlée dans mon cœur comme il y a 4 ans. Je t’ai dit peu importe si la vie n’habite plus ton corps, on n’a pas besoin de ton corps pour continuer à s’aimer, et on va continuer à vivre et s’aimer autrement.

C’est comme ce soir après le coucher du soleil, on n’a pas besoin du soleil pour continuer à marcher ensemble, même dans le noir on continuera et on apprendra à voir. Qu’est ce qui peut nous arrêter ? Tu n’as plus ton corps ? Je te prêterai le mien et je te servirai de monture, jusqu’à ce que mon corps s’éteigne à son tour.

 Alors nous sommes redescendues ensemble dans la nuit 💞

… Et de retour chez moi, après avoir éclairé des lumières sur ta tombe pour qu’aucun des lieux en lien avec toi ne soit sombre cette nuit, j’ai été émerveillée de toutes les attentions qui m’attendaient : des attentions que tu as reçues et que j’ai reçues pour toi, qui inspire tant d’amour et de générosité à des personnes dont beaucoup n’ont même pas eu la chance de te connaître. J’ai découvert vos messages, vos fleurs, vos cadeaux, vos colis… Cet énorme ballon étoile accroché à ma rampe, cette vidéo de photos de Carla sur les paroles de « Je suis », toutes ces lumières, ces larmes célestes de joie tristesse … tout cela scintille cette nuit si spéciale.

Elle aurait dû être une 48e nuit du 25 au 26 plus difficile que toutes les autres de l’année, elle a été juste plus belle et plus exceptionnelle grâce à vous. Merci de me permettre de partager avec vous notre Carla et de l’aimer encore si fort. Car il y a bien quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire et le cœur des vivants 💖

❣️

 

Message de Fabienne à Nathalie

En ce jour extrêmement difficile pour toi, je tiens à te témoigner tout l’amour que l’on a pour toi ❤️ Pour toi, mais aussi pour Carla Marie 💗 Il y a 4 ans tu as été séparée de ta petite princesse, avec une cruauté inimaginable.

En partant, Carla-Marie a donné un sens à ta vie, et t’a permis, avec beaucoup de bienveillance et d’altruisme, un acte de bravoure, voire de sauvetage, envers des centaines de familles.

Elle t’a donné une force inconsidérable pour nous transmettre que de chaque malheur pouvait naître plein de petits bonheurs. Et cette mission qu’elle t’a donnée, tu la réussis à merveille.

Depuis que je t’ai rencontrée, j’ai l’impression de renaître à la vie 😍 j’ai fait la connaissance de personnes fabuleuses qui m’apportent beaucoup.

J’aime, dans les rencontres Point rose, autant donner que recevoir. Cela m’a remise dans le sens que j’ai toujours voulu donner à ma vie : apporter mon amour aux autres, mon aide, et distribuer du bonheur pour redonner le sourire aux gens 💗

❣️

Message de Zohra à Nathalie
Quand Carla-Marie s’est envolée au pays des étoiles, comme moi tu as dit « Non, Non, Non… » La vie s’est arrêtée… pas l’amour… jamais, c’est impossible.
Sa vie, son coeur, son corps se sont éteints, mais pas l’amour inconditionnel qui nous lie…
Ce cordon qu’on a coupé pour rompre le lien maternel, continue de vibrer et de là où elle est, elle peut entendre son son, il vibre et continue de vibrer jusqu’au jour de nos retrouvailles pour continuer de vibrer encore et toujours pour l’éternité.
Tout s’arrête un jour, pas l’amour, cette chose invisible qui donne tant de fil à retordre à beaucoup d’entre nous ne meure pas. elle est la vie éternelle. La chose la plus importante ici bas et ailleurs, reste l’amour plus important encore que la vie. Cet amour vibre à chaque  seconde, à chaque battement de coeur et grandit et devient plus fort de jour en jour et nous maintient à la vie.
Sans amour c’est la mort. Toute ces choses invisibles pour nous, l’âme, l’esprit, l’air qu’on respire, l’amour… sont éternelles.
Ma Nathalie, 4 ans d’amour inconditionnel, resté intact, il est pur, il est beau, il est grand, il fait sourire, il fait pleurer, il nous met en colère, il nous émerveille, on le trouve injuste parfois, il nous fait nous dépasser, il a des trésors cachés… Il est sans limite, infini. Éternel… Il nous à appris une chose, la véritable définition du verbe aimer. Pas par des mots, tous les mots de la terre ne suffirait pas à le définir.
A toi, jolie et douce Carla Marie, je voudrais te dire merci, merci d’avoir laissé en héritage le Point rose et d’avoir guidé ta maman pour le créer.
Beaucoup de familles meurtries par la perte d’un enfant ont pu, peu à peu, pas à pas, retrouver le sourire, laisser tout doucement entrer à nouveau un peu de joie, de bonheur dans leur vie. Nous sommes une famille en quelque sorte, tous unis par l’amour inconditionnel d’une maman à sa fille : Nathalie et Carla Marie.
Je vous aime pour l’éternité.😍❤❤
❣️

Message de Joana à Nathalie : Carla a changé la vie de beaucoup de personnes

Son nom résonne en chacun de nous qui t’avons croisée dans nos vies

Je pense à toi et à Carla souvent
C’est bizarre
Quand je vois une chose belle je pense à elle
Quand je vois une montagne enneigée immaculée,  quand je vois les envolés d’oiseaux à 3200 m dans ma montagne, ou un petit renard,  je pense à elle
A toi
Je sais pas pourquoi
Donc oui c’est magique
L’amour est magique
Tu nous as tous transmis un peu de ton amour
Carlinette est bien là
Le doute n’existe plus
Je vais travailler
J’avais pas vraiment envie en me réveillant,
Puis j’ai vu tes mots, Nathalie
Et je suis presque impatiente d’y aller
D’aller aider mes patients dans leurs petits efforts de vie de leur journée
Merci
❣️

    

 

lectus dolor ut odio in leo.
Share This