numéro vert 08 05 38 38 83

Nos conférences

Le Point rose propose des rencontres avec des personnalités et des professionnels ayant quelque chose à partager avec les familles éprouvées par la perte d’un enfant et leurs proches. Psychologues, thérapeutes, philosophes, artistes, auteurs, sportifs… les personnalités que l’association invitent dans ses « Rencontres du Point rose » sont issues d’univers très variés, mais ont toutes en commun une sensibilité, un savoir-faire ou une expérience personnelle à partager avec les parents et les adhérents du Point rose.

 

Rencontres avec Eric Dudoit

Une des personnalités qui intervient régulièrement pour le Point rose est Eric Dudoit.
Éric Dudoit est docteur en psychologie clinique et psychopathologie, responsable de l’Unité de Psycho-Oncologie du service de soins palliatifs et Oncologie médicale du CHU La Timone à Marseille. Auteur de plusieurs publications sur la spiritualité dans les soins : Au coeur du cancer, le spirituelCes EMI qui nous soignent, et en 2017, La Porte à franchir, témoignage d’un passeur d’âmes (éditions Le Passe-Monde).

« Il faut absolument parler pour que chaque mort devienne une vie »

Un moment privilégié, informel et en plein air, dans le jardin du Point rose, sous le platane, pour échanger sur la vie, la mort, les liens, l’amour ; pour mieux penser la mort quand on tient à la vie ; pour s’autoriser à vivre après l’impensable.

 

Conférence avec notre marraine Jeanne Siaud-Facchin

Le Point rose et la Librairie Maupetit ont organisé une Rencontre avec la psychologue Jeanne Siaud-Facchin autour de son nouveau livre, « S’il te plait, aide-moi a vivre. Pour une nouvelle psychologie ». (Editions Odile Jacob)

Comment la psychologie peut-elle et doit-elle aider à vivre ? Et plus encore, après des épreuves telles que la perte d’un proche ou d’un enfant ? Car il s’agit bien alors d’arriver à vivre, pas juste de comprendre sa souffrance.

Jeanne Siaud-Facchin pratique et enseigne la méditation de pleine conscience, a créé des programmes et des thérapies innovantes. Jeanne est psychologue, psychothérapeute, fondatrice des centres de psychologie intégrative Cogito’Z, auteur du récent «S’il te plaît, aide-moi à vivre».
Spécialiste reconnue des surdoués, elle est l’auteur notamment de L’Enfant surdoué, de Trop intelligent pour être heureux ? et de Tout est là, juste là, qui sont tous d’immenses succès.
 
 

Conférence avec Stéphane Allix et Agnès Stevenin

Stéphane Allix et Agnès Stevenin, tous deux touchés par un drame personnel qui les a amené à se métamorphoser et à se révéler dans leur vie en questionnant le sens de la vie et de la mort, nous ont enrichis de leur expérience et de leur regard, nous ont livré des années de cheminement et d’investigations personnelles lors de cette soirée.

De la mort à la (re)naissance, comment ces « âmes blessées » ont-elles réussis à passer le cap de «l’après »… ?

Comment ne pas se reconnaître en eux ?

Stéphane Allix est journaliste, écrivain et fondateur de l’INREES (I’institut de Recherches sur les Expériences Extraordinaires)
Depuis 2003, il est engagé dans l’étude et la recherche sur les conséquences de la révolution scientifique en cours, avec une approche comparée de disciplines telles que la psychiatrie, la physique quantique, la biologique, l’astrophysique, ainsi que les expériences inexpliquées et les connaissances traditionnelles…

Agnès Stevenin est thérapeute. Elle a découvert son don à l’âge adulte. Sa vie a alors basculé de l’état ordinaire à celui de soignante énergétique. Elle met aujourd’hui son expérience et ses facultés au service des autres dans l’aide à la guérison, physique et psychologique.

 

Conférences autour de films

 

« Et je choisis de vivre »

A tout juste 30 ans, Amande perd son enfant. Pour se reconstruire, elle entreprend alors un parcours initiatique dans la Drôme, accompagnée de son ami réalisateur Nans Thomassey. Ensemble, et sous l’œil de la caméra, ils vont à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont, comme Amande, vécu la perte d’un enfant. De cette quête de sens, naît « Et je choisis de vivre », un film sur le deuil, à la fois sensible, émouvant et rempli d’espoir. Le Point rose a organisé plusieurs soirée-débat suite à la projection de ce film (2019) (lien vers l’article)

 

« Beauté cachée »

Ce très beau film qui raconte l’histoire d’un papa, Will Smith, dévastée par la mort de sa petite-fille, et s’interroge sur les ressources qui peuvent aider à vivre après l’impensable et à trouver la voie de la résilience et la « beauté cachée » derrière un aussi grand malheur. Comment imaginer un scénario plus pertinent pour parler du Point rose ? Avant la projection (février 2017), nous avons témoigné et débattu de ce sujet difficile mais plein d’espoir pour tant de familles. (lien vers l’article)
 

« Doudou Forever »

Doudou Forever, pour donner à voir l’impensable et l’espoir…, pour expliquer l’action du Point rose, à travers la métaphore d’un doudou, et des scènes tournées par des enfants qui mieux que personne incarnent la vie, l’espoir et l’amour inconditionnel. Son réalisateur, Alexandre Faure, a su montrer toutes les facettes du Point rose, avec beauté, amour et poésie. (lien vers l’article)

 

« Soleil battant »

Séance débat (janvier 2018) autour du film lumineux de Laura et Clara Laperrousaz, en présence des deux réalisatrices, de la psychologue Jeanne Siaud-Facchin, et de nombreuses personnes confrontées à la mort d’un enfant.
Un film qui raconte l’histoire d’un couple aux prises avec les conséquences de la mort de leur enfant.
 
L’histoire des deux sœurs Emma et Zoé dans le film inspirée de celle de Clara et Laura enfants. Un échange émouvant entre elles, éclairé par l’expertise et la sensibilité de Jeanne Siaud-Facchin et le témoignage de Nathalie. Un échange boulversant d’humilité, parce qu’après la mort d’un enfant, tout vole en éclats et que seul l’amour et la renaissance à la vie ouvrent la voie de la résilience.
Soirée animée par Fabrice Kehayan qui, pour son mot de la fin, 
au terme d’une séance débat de plus de 3h30, a emprunté au poète Rene Char « dans l’inachevé réside l’essentiel ». (lien vers l’article)
 

« De toutes nos forces »

Participation à un débat (mai 2017) et partage d’expériences avec Le Point rose à La Ciotat sur le thème du Sport résilience, à l’issue de la projection du très beau film « De toutes nos forces » de Nils Tavernier (2013) qui raconte l’histoire vécue de Paul Amblard et de son fils handicapé avec lequel il s’est lancé le défi de réaliser ensemble l’Ironman de Nice.

Le sport comme moyen de se dépasser mais aussi de dépasser un handicap ou un malheur. C’est une ressource de résilience essentielle utilisée notamment par Le Point rose pour accompagner les familles frappées par la perte d’un enfant.

En présence de la Municipalité de La Ciotat, de La Ciotat triathlon, d’Ag2r La Mondiale, de nos psychologues, et de sportifs de haut niveau. 

 
 

Soirée de coaching parental

Comment dire et parler de la mort à un enfant :

Comment accompagner les enfants face à la mort d’un proche. Entre besoin de dire et besoin de protection, entre le trop et le pas assez… On est si peu aidé et préparé à en parler, et encore plus démuni quand il s’agit de la mort contre-nature d’un enfant ou d’un de ses parents… On se déchire sur les questions de sa présence aux obsèques, sur le vécu du deuil. On a peur de mal faire ou d’aggraver encore le mal. On a peur de briser à jamais son innocence. Comme si l’innocence que l’on associe à l’enfance était incompatible avec le sujet de la mort.

Comment l’adulte peut-il mieux se placer pour mieux accompagner ? Comment gérer les grandes et les petites questions du quotidien ? Et après ?

adipiscing nec dictum velit, ut lectus elementum ut Curabitur mattis neque. in
Share This