numéro vert 08 05 38 38 83

Quand l’impossible devient possible et l’amour plus fort que la mort, le saut dans le vide après la mort de son enfant débouche sur un chemin… comme le « saut de la foi » dans le film Indiana Jones… Nous partageons le très beau message d’espoir d’Ana, maman de Noah 💞

« J’ai trouvé cette photo par hasard et j’ai pensé à notre conversation la première fois que je t’ai rencontrée trois mois après l’envol de Noah.
Tu m’expliquais que les sensations du deuil pour un parent c’est un peu comme dans le film d’Indiana Jones : l’acteur est face à un vide, il doit avancer et il sait que sa chute sera fatale et soudain lui apparaît une pierre et puis une autre… Tu n’imagines pas à quel point cette image m’a aidée et m’aide encore presque deux ans après !!
Le premier jour du reste de notre vie… le jour où l’on perd son enfant on se sent vide… perdu… comme au bord d’un gouffre immense dont on ne voit pas le fond et on a envie de sauter, attiré par la profondeur de nos idées noires, par cette infinie tristesse qui fait terriblement mal dans notre corps, dans notre chair dans notre cœur… On se dit que survivre à cela nous est impossible, la vie d’après sans notre enfant nous est impossible à croire, à imaginer, à vivre, tant ce vide nous paraît impossible à réparer.
Et un jour passe, puis un autre, et puis on fait de belles rencontres comme vous, la grande famille du Point rose. On écoute, on s’écoute, on parle, ça fait du bien, même les silences sont réparateurs, on se comprend, on respecte l’histoire des autres familles, on parle de nos enfants étoiles, ça aussi ça fait du bien!
Et puis, alors que nous vivions dans l’impossible, on ose faire un pas en avant… Et au lieu de tomber dans le vide, on s’aperçoit qu’une pierre apparaît sous nos pieds qui va nous retenir, nous empêcher de tomber : cette pierre a un nom, elle est là pour nous, c’est le « Possible » !

Alors on avance doucement vers elle, on a peur de cette inconnue mais on avance… ce n’est pas facile, c’est même très dur mais c’est « possible » pour l’amour éternel que nous avons pour nos enfants, on fait de cet impossible une possibilité de s’en sortir … j’ai compris cela grâce à toi et au Point rose…
Je ne suis qu’au début de mon long chemin, cela va seulement faire deux ans en novembre que mon Noah a prit son envol, j’apprends à apprivoiser le manque, je ne comprends pas tout de cette vie, mais une chose est sûre : j’ai compris grâce à vous tous et toute cette possibilité que « d’un malheur puisse naître un petit bonheur ». Je sais aujourd’hui que de petits bonheurs sont possibles pour moi et ma famille, que même s’il m’est impossible d’enlacer mon Noah tout contre moi, il m’est possible de porter son amour à tout jamais dans mon cœur, de sourire en pensant à lui, de croire qu’il est et sera toujours vivant en moi et auprès de moi, que je ferai tout mon possible pour que sa mémoire reste vive auprès de tous, car il m’est impossible d’imaginer qu’on oublie son prénom et tout ce qu’il a fait de beau quand il était là.
D’ailleurs tout ce qu’il aimait faire et qu’il lui est impossible de faire aujourd’hui, par amour pour lui, ma fille, mon mari et moi, nous portons cette mission en nous de faire et vivre ces choses pour lui, en pensant à lui, en lien d’amour avec lui. Nous sommes passé de l’impossible au possible et nos vies se transforment grâce à cela en des vies meilleures, tu sais!
Aujourd’hui mes pensées se baladent avec nostalgie et j’ai eu envie de t’écrire ces quelques lignes pour te remercier et dire merci au Point rose. Vous êtes des pierres qui nous portent et nous aident à ne pas tomber sur ce chemin exigüe de la vie d’après son départ.. Merci d’avoir rendu tout ça possible ! »

➡️ Extrait du film d’Indiana Jones, « Leap of faith » : https://youtu.be/Z5VjZ1ORS8Y

adipiscing commodo accumsan elementum Donec leo felis nec sem, ultricies libero
Share This