numéro vert 08 05 38 38 83

Le 9 octobre, très peu de temps après le lancement de notre association sur Facebook je recevais un email. Le tout premier email sur notre adresse officielle lepointrose@yahoo.com. Je l’ouvrais émue de cette première qui crédibilisait encore plus notre action. Quelques jours plus tôt La Provence avait relayé la création de l’association et l’histoire tragique de Carla-Marie. J’ai ouvert le mail et j’ai lu…, sans imaginer la charge émotionnelle qui m’attendait.

Emily 5

Emilie à l’OM à 14 ans

Au fil de ma lecture, je reconnaissais Emilie, une jeune adolescente que j’avais accueillie à l’OM des années plus tôt quand j’y travaillais, dans le cadre d’OM attitude, le service que nous avions fondé pour travailler avec le milieu associatif, mettre l’aura médiatique du club au service de causes d’intérêt général et exaucer les rêves d’enfants malades. Et même si en près de 10 ans, nous avions accueilli des dizaines et des dizaines d’enfants et d’associations, je me souvenais très bien d’Emilie et de sa passion OM, de sa timidité et de ses yeux brillants devant nos stars olympiennes.
IMG_2209

Emilie pourtant bien timide dans mon souvenir avait laissé une trace indélébile dans ma mémoire, parmi tous les enfants et adolescents pour lesquels les nombreuses associations d’accompagnement d’enfants malades nous avaient sollicités. Il est vrai que parmi les causes qui me touchaient le plus, celles des enfants malades du cancer étaient sans doute celle qui résonnait le plus en moi. Je n’étais pourtant pas encore maman et loin d’imaginer la possibilité qu’un jour je puisse être confrontée moi-même au cancer et au décès de mon propre enfant. Comment imaginer l’inimaginable ? Alors près de 15 ans plus tard, bien loin de l’univers professionnel de l’OM et de ma vie heureuse d’avant, retrouver Emilie et lire ses mots m’ont bouleversée, oui :  

« Cest avec une grande émotion que je découvre votre parcours et votre combat.  Nous nous sommes rencontrées il y a bien des années alors que moi jeune adolescente (et fan de l’OM) était en soins à l’hôpital de la Timone pour un cancer et vous qui par le biais de l’association « Les Tournesols » (dont ma mère était la présidente) et votre statut au sein de l’OM avait fait tant d’actions pour améliorer notre quotidien et nous sortir de cet environnement.  Je me rappelle particulièrement de vous par votre attention sincère et votre bienveillance en ces moments si difficiles. C’est donc avec une grande compassion que je m’imagine l’épreuve personnelle que vous avez traversée et le chemin qu’il reste à parcourir.

Au delà du rappel de notre rencontre des années plus tôt à l’OM, le message était motivé par le souhait apporter sa contribution à l’association Le Point rose :

« Je souhaite vous vous proposer une aide dans l’accomplissement de vos projets et mettre au profit de votre association autant mon expérience personnelle que professionnelle.Au delà d’être une ancienne « malade », mon parcours professionnel  m’a amenée à travailler en soins palliatifs et actuellement je termine une licence de psychologie afin d’évoluer dans ma profession ». 

 

FullSizeRender-75

Les liens d’amour d’Emily, Allya et Adham

Le message d’Emily m’a bouleversée pour plusieurs raisons :

Pour l’expérience incroyable et la générosité qu’il exprime pudiquement : Après ses années d’enfance passé dans des hôpitaux, en traitement de son cancer, Emily a fait le choix de devenir infirmière pour aider les autres à son tour.

 Qui plus est, elle a fait le choix de se spécialiser en soins palliatifs parce que son parcours de petite malade du cancer l’a confrontée à la mort prématurément, et de manière bien contre-nature. Et loin de considérer l’accompagnement des patients en fin de vie comme à fuir ou tabou, son expérience l’a sensibilisée au contraire à l’importance de mieux accompagner ces patients et leur famille.

 

Et enfin, parce que mes retrouvailles avec Emily sont une illustration magnifique de la chaine de vie qui nous relie les uns aux autres : Une chaîne de solidarité qui nous amène tantôt à donner, tantôt à recevoir. Une chaîne de sens également qui confère rétroactivement à nos actions une importance et un enjeu qui nous échappe alors. Pas de hasard penseront certains. Que des rendez-vous ; des rendez-vous juste différés dans le temps parfois…

Emily a aujourd’hui 29 ans. Elle est magnifique, et la maman heureuse d’Allya, 8 ans, et Adham, 4 mois.

FullSizeRender-74

Nathalie, Emily et Adham sur un stand Le Point rose

Depuis son mail, nous sommes en lien, et en lien sur Le Point rose bien sûr. Nous nous sommes revues et racontées nos vies, même si c’était presque inutile tant nous connaissions déjà l’essentiel. Emily avait sa place tout naturellement dans ma vie et dans notre action. Pas besoin de se dire pourquoi, ni de définir des missions. Je sais que sa place est avec nous.

Tellement émue et fière de notre histoire, j’ai voulu la raconter ici. Pour la partager et donner de l’espoir aussi, en montrant les belles surprises que peut réserver la vie même quand elle nous malmène.

J’ai demandé à Emily son accord et si elle avait une photo d’elle à l’OM au temps où j’avais fait sa connaissance. Elle m’a envoyée 3 photos incroyables. La première une photo d’elle lors d’un coup d’envoi au stade Vélodrome. Et deux autres qui m’ont donné les larmes aux yeux. Celles de deux cartes que je lui avais envoyées et qu’elle avait conservées tout ce temps. Emily m’expliqua l’importance qu’elles avaient eues pour elle et combien elle les avait lues et relues :

 

FullSizeRender-71

« Comme quoi les choses les plus simples peuvent avoir une importance inattendue et un impact réel… Ce sont ces petites attentions et ces petits bonheurs mis bout à bout qui forgent la résilience et tu as fait partie de la mienne et j’espère qu’au travers du Point rose on puisse ensemble semer ces petits bonheurs simples qui donnent toute sa beauté à la vie et démultipliés en fin de vie … « .

 
FullSizeRender-72

 

Semer ces petites attentions, ces petits bonheurs qui forgent la résilience, donnent toute sa beauté à la vie et sont démultipliés en fin de vie… Emily a résumé par ses mots le sens profond de l’action du Point rose.

 

Alors merci Emily. Nos retrouvailles sont un cadeau de la vie. Un petit bonheur caché derrière le grand malheur de la perte de Carla-Marie….

Merci aussi à ta maman d’avoir permis notre rencontre et planté cette graine magnifique qui enrichit aujourd’hui ma vie et notre Point rose.

 

FullSizeRender-76

Emily, sa maman et Allya lors du Run in Marseille

 

 

 

 

 

non libero. risus. Aenean consectetur neque. massa mattis
Share This