Le Point rose

Actualités

TEMOIGNAGE – Roxane raconte l’histoire d’Ange, son petit frère né sans vie

Dans le témoignage de sa maman Isabelle, Roxane 6 ans évoque l’histoire d’Ange, son petit frère né sans vie le 15 octobre 2014. Sans la gêne ni les tabous des adultes, avec une pointe de fierté de grande soeur et surtout… tellement d’amour.

Ange, raconté par Isabelle, maman de Roxane

« Par une belle après-midi de Printemps, nous sommes attablés à un café au bord de mer. La patronne demande à ma fille Roxane si elle a des frères et sœurs. Fière comme Artaban, elle lui lance:

« Oui je suis grande sœur mais le bébé est mort de suite, il est au ciel ».

Le visage de la patronne se décompose et nous esquissons un sourire pour dissiper sa gêne manifeste. Depuis presque 3 ans, Roxane nous a tellement habitués à cette remarque que nous n’y faisons presque plus attention…

FullSizeRender-338Le naturel et la spontanéité de cette remarque me touchent toujours et me rendent particulièrement fière de ma petite fille. Avec elle, Ange fait naturellement partie de la famille. En témoignent d’ailleurs tous les portraits qu’elle fait de lui et de notre famille que ce soit à la maison ou à l’école. Pour Roxane, Ange est un être à la fois terrestre et céleste : dans ses dessins, elle le place parfois au ciel parfois tout à ses côtés avec son papa et sa maman. Tracer ses contours sur le papier, c’est signifier qu’il l’accompagne ou qu’elle aille comme un talisman.

 

 

« Roxane a parlé à toute sa classe d’un bébé mort…».

Il y a deux ans, à son premier jour de rentrée en grande section de maternelle, la maîtresse m’approche un peu inquiète et me dit que Roxane a parlé à toute sa classe d’un bébé mort. En mon for intérieur, je me dis quelle belle entrée en matière pour la rentrée!! J’envisageais d’en parler à la maîtresse mais je ne pensais pas être ainsi prise de cours par Roxane ! Je confirme à la maîtresse que ce n’est pas une histoire sortie de l’imagination de ma petite fille. Cette histoire est réelle et bien réelle….

Au Printemps 2013, j’attends mon deuxième enfant et tout se passe sans encombre jusqu’à la deuxième échographie morphologique au cours de laquelle l’échographe montre un air sérieux et nous annonce qu’il y a une dilatation ventriculaire (malformation cérébrale). Elle nous annonce par la même occasion que c’est un garçon….Elle nous rassure tout de même en nous disant que vu le poids estimé du bébé, ce n’est peut être pas grave….Il faut donc faire deux échographies de contrôle à la clinique de l’Etoile et à l’Hôpital Nord qui s’avèrent rassurantes. L’échographe de l’Hôpital Nord préfère tout de même que je passe une IRM pour dissiper tout doute. Mon mari et moi allons donc confiants à cet examen, nous attendons un peu fébriles les résultats pendant plus d’une semaine…Et là, le couperet tombe, sans appel : la dilatation ventriculaire ainsi que d’autres malformations cérébrales sont confirmées…

 

« Le garder ou interrompre la grossesse? »

IMG_0233-2

Tous nos espoirs s’envolent. Nous disposons de quelques jours pour prendre une décision quant au devenir de notre petit garçon. Nous avons rendez vous avec le neuropédiatre qui nous donne peu d’espoir de survie après la naissance.

De nombreuses questions inattendues quand on attend de donner la vie :

Le garder ou interrompre la grossesse ?

Le voir ou pas ?

L’incinérer ou l’enterrer ?

Mon mari et moi décidons finalement de lui donner toute la place qu’il mérite au sein de notre famille : nous le rencontrons pour la première et dernière fois le 15 octobre 2014 ; nous lui donnons le prénom Ange; nous l’inscrivons dans le livret de famille; nous le présentons aux membres de nos familles; nous lui offrons une sépulture auprès de ma grand-mère. En lui donnant toute la place qu’il mérite, nous avons peut être de façon inconsciente montré la voie à notre fille.

Roxane, c’est elle qui m’a le mieux comprise et qui m’a forcée à me plonger dans le quotidien de la vie, l’amener à l’école, au karaté, lui donner le bain, la faire dîner…

Roxane, c’est comme la lueur dans les ténèbres.

« Roxane se souviendra toujours de ce petit frère de l’éternité »

C’est la meilleure ambassadrice d’Ange , celle qui ne le trahira jamais, celle qui l’aimera pour toujours, celle qui se souviendra toujours de ce petit frère de l’éternité. On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux…

Quelques mois après l’interruption médicale de grossesse en octobre 2014, j’ai couché sur le papier notre drame vu par les yeux de ma petite fille de 4 ans :

Pour Roxane, Ange avait un gros bobo à la tête et les médecins ne pouvaient pas le soigner malheureusement…Il est alors monté au ciel. Du haut de ses 4 ans, elle nous avait demandé comment Ange s’y était pris pour monter au ciel. La question qui fait mouche.. « A l’aide d’une échelle invisible », lui avions-nous répondu démunis devant tant de bon sens… Après tout, c’est un ange… »

Isabelle Murcia, Vitrolles, juin 2017

 

« Ange et l’échelle céleste », racontée par sa grande soeur Roxane, 6 ans

FullSizeRender-340

« Tous les matins, je déposais  un doux bisou sur le ventre rond de ma maman.

J’étais heureuse d’avoir un petit frère ou une petite sœur…

Moi je voulais une petite sœur pour jouer à la poupée, mais bon un petit frère pourquoi pas ?

Un jour maman est revenue avec papa d’un rendez vous avec le docteur qui a pris des photos de mon petit frère dans le ventre de maman.

Ma maman et mon papa m’ont dit que mon petit frère avait un gros bobo à la tête et ce gros bobo le docteur ne pouvait pas le soigner.

Alors maman est allée avec papa à l’hôpital.

Moi je suis restée chez mon papy et ma mamy.

Moi je devais être la plus jolie pour ma photo de classe à l’école.

Quand ils sont revenus de l’hôpital, ils m’ont expliqué que le petit cœur de mon petit frère s’était arrêté et qu’il était mort.

Mais où est-il maintenant ? Il est au ciel avec d’autres petits bébés comme lui dont les bobos ne pouvaient pas guérir.

J’ai bien vu que papa et maman étaient très tristes car ils pleuraient beaucoup.

Alors je n’ai pas osé poser trop de questions…

Monter au ciel mais comment? Ce n’est ni un oiseau ni un magicien ??

Avait-il des ailes de papillon ?

S’est-il envolé au bout d’un ballon ?

Avec une montgolfière ?

un petit avion peut être ?

Emmitouflé dans un gros nuage blanc coton ?

Endormi dans son nid comme un petit oisillon ?

Tel un petit magicien, il a grimpé au ciel par une échelle…

Ah j’en étais sûre !!

Il s’appelait Ange comme les anges dans le ciel

Ma maman  m’a dit qu’il me ressemblait beaucoup.

Mais vous l’avez vu ? A la télévision ?A l’ordinateur sur Skype ?

Non en vrai à l’hôpital.

Je n’ai pas bien compris pourquoi moi la grande sœur je n’ai pas pu le voir…

Papa et maman m’ont expliqué que les enfants n’avaient pas le droit de venir à l’hôpital.

Le soir, je suis emmitouflée dans ma constellation d’étoiles et je pense à mon petit frère ma petite étoile du Berger, ma veilleuse qui me rassure dans la nuit noire, mon croissant de lune, comme un doudou pour toute la vie.

J’ai demandé à maman quand on aura un autre bébé?

Faisons confiance à la vie, m’a dit maman dans un joli sourire… »

Roxane, grande soeur d’Ange

IMG_0232

Marie, née le 12 juillet 2017, petite soeur de Roxane et Ange  

 

Marie, la petite soeur de Roxane et Ange

Le 12 juillet 2017, à 15h11, Isabelle a donné naissance à une adorable petite Marie, 3kg350, pour le plus grand bonheur de sa grande soeur Roxane et de son grand frère Ange dans le ciel. Sans oublier d’amporter dans son sac de maternité le petit bracelet du Point rose. Après un immense malheur se cache encore des immenses bonheurs d’amour. C’est le message d’espoir d’Ange aux familles du Point rose.

FullSizeRender-342

Isabelle, Roxane, Marie et Nathalie, la responsable de l’association Le Point rose

 

Le 15 octobre, journée mondiale du deuil périnatal

Ange est né sans vie le 15 octobre, date de la journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal. Isabelle Murcia sa maman porte aujourd’hui avec son amie Coralie Louche la très belle initiative de l’organisation en octobre 2017 dans la région de Marseille la toute première Marche des Anges, pour le compte de cette journée mondiale. Des Marches des Anges sont organisées ce jour-là dans plusieurs grandes villes de France. Mais aucune n’avait encore été proposée en Provence. Merci Isabelle et Coralie pour votre belle initiative.

Informations : www.une-marche-pour-nos-anges.fr et la page Facebook : 15/10 : Une marche pour nos anges. Ces Marches ont lieu à Paris, Lyon, Bruxelles, Toulouse et en Provence désormais. Elles sont portées par l’association : Pieds par terre, Coeur en l’air.

 

 

 

 

One comment on “TEMOIGNAGE – Roxane raconte l’histoire d’Ange, son petit frère né sans vie

  1. Magnifique..merci de laisser la parole aux enfants…ils arrivent avec leurs mots à nous faire comprendre l’essentiel de la Vie..oui nous avons perdu un enfant..oui nous sommes démunis mais eux sont en mesure d’y voir avec une grande lucidité que cet envolée de l’enfant n’était que le début dun lien tout autre avec notre enfant, bien au delà de la mort, un lien éternel qui va nous porter pour le reste de nos jours…alors merci à Roxane de nous l’avoir rappelé..à croire que les enfants comprennent les choses bien plus rapidement que les adultes..quelle leçon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *